Assurances ou Mutuelles pour les animaux : pourquoi je suis contre !

Cela devait arriver, minou est malade, et en facture vétérinaire, cela vous revient vite très cher. La tentation est alors très grande d’aller voir les assurances spécialisées en la matière. Aujourd’hui je vous donne mon point de vue sur le sujet…

Mutuelles et assurances pour animaux : pourquoi je suis contre

Le taux de prise en charge… et les exclusions

Bien souvent, les offres les plus attractives sont celles qui remboursent le moins. 5 euros par mois ne vous assurent ni une prise en charge totale, ni la prise en compte de tous les types de frais. Ainsi, exit le remboursement de la visite annuelle, de la vaccination, de la stérilisation ou même de l’identification. La race de votre animal (plus ou moins fragile) peut également faire rapidement grimper la facture… Même les assurances les plus chères ne vous couvriront pas totalement…

Un remboursement plafonné à franchise

Les plafonds sont entre 700 euros et 3000 euros par an environ selon les formules. Cela va très vite pour l’animal. Pour Bizu j’ai par exemple du dépenser 1800 euros d’hospitalisation en moins d’1 an, donc une bonne partie serait restée à ma charge en plus de la franchise, si j’avais souscrit aux mutuelles les plus basses.

Les types de maladie et la nourriture adaptée

Encore une fois, en fonction des assurances, une bonne partie des maladies ou des accidents de la vie ne sont pas pris en charge, de même que certains actes chirurgicaux. La nourriture spécialisée est également exclue de ces systèmes sachant qu’elle représente un budget très conséquent lorsqu’il faut soigner spécifiquement l’animal.

Limites d’âge…

Dans la majorité des cas, on ne peut pas assurer un animal avant ses 3 mois, ni après ses 10 ans. Pire encore, pour certaines mutuelles, le taux de prise en charge baisse une fois l’animal âgé, et les cotisations augmentent… Un peu facile…

Quelle solution ? EPARGNEZ !

Le plus simple reste encore d’y mettre un peu du sien. Ouvrez un livret d’épargne basique et tous les mois, virez dessus au minimum 15 euros par mois ou plus si vous le pouvez (je recommande 50 euros). Ainsi, au bout de quelques mois vous aurez déjà un petit fond de secours qui pourra vous aider en cas de grosse dépense, et faites en sorte de ne pas y toucher. Si jamais votre animal est en bonne santé, l’argent n’est pas perdu et pourra vous servir au cas où vous rencontrez d’autres imprévus (rachat d’une voiture, travaux…). Au moins, l’argent reste en votre possession et vous aurez plus de facilité à aller piocher dedans, sans vous retrouver contraints par des assurances et conditions de vente écrites en caractères minuscules au dos d’une page….

  1. Etant actuellement en recherche, je constate qu’à partir de 6 ans il est compliqué de souscrire.
    Pour ma part je viens de sortir 400e juste pour 2 scanner et aucune mutuelle n’aurait pu le financer vu les taux hyper bas de remboursement ( plafon 150e par an sur les scanners, sans parler des 250e max pour une hospitalisation… heu lol)
    En fait le système est bien juste pour les visites vétérinaires liée aux maladies courantes uniquement (gastro, rein, poids etc.), une partie des vaccins (selon le prix du veto) et la stérilisation…

    Perso j’en ai une. Sans examen trop poussé elle me rembourse à 85% pour 20e/mois. En me limitant au veto et prises de sang ça passait nikel… mais quand ça se complique on peut oublier :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *