Eduquer son chat : astuces et retour d’expérience

Vous venez d’accueillir petit minou dans votre foyer, mais voilà. Il est encore très jeune dans sa tête, et n’obéit pas forcément à vos ordres, ou vous teste en faisant quelques bêtises… Je ne prétends pas être comportementaliste, mais je vous donne les quelques astuces que j’ai pu développer ces dernières années avec mes deux matous.

Eduquer son chat : astuces et retour d'expérience

Connaître le passé du chat

C’est essentiel, qu’il soit jeune ou moins jeune, afin de savoir s’il a des craintes, comment il a été élevé etc. Pour mon Bizu, il a été élevé avec sa mère, sa fratrie et un enfant dans un foyer aimant. Il a donc reçu durant les trois premiers mois de sa vie beaucoup d’amour, en plus d’avoir appris à être sociable, à jouer sans les griffes etc.
Pour Jiminy, il a été élevé dans un élevage familial de Maine Coon (Chatterie de l’Edentchouck). Il a donc également connu un milieu plein d’amour, entouré d’autres chats et d’enfants.
J’ai donc eu la chance de tomber sur des chats « faciles ». Ainsi, il faudra adapter ce que je vais vous expliquer en fonction du passé de votre animal.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Après avoir accueilli votre animal dans les meilleures conditions, il va surtout falloir vous armer de patience. Apprendre à vivre avec son chat n’est pas forcément quelque chose qui vient à la première minute. Il va d’abord falloir apprendre à vous connaître l’un, l’autre, avec les autres membres de votre foyer (chien, enfants, conjoint, etc…).
Après ces quelques jours à vivre ensemble, à s’apprivoiser, votre matou va sans doute commencer à vous tester en faisant quelques bêtises. Et c’est à ce moment là que votre travail « d’éducation » (je n’aime pas trop ce terme) va commencer.

Rester cohérent dans l’apprentissage

La meilleure façon de faire apprendre des ordres à un animal est selon moi, l’utilisation d’un vocabulaire cohérent et régulier. Instaurez ainsi un ton de voix qui soit ferme, et des mots qui soient toujours les mêmes. Quelques exemples :

  • « Pas les griffes » quand il griffe un objet ou qu’il joue avec ses griffes
  • « Non » pour toute interdiction
  • « Tu files », « Tu descends », « Tu sors » quand il doit partir d’un endroit
  • « Stop », « Tu te calmes », « Attention »….

A vous de trouver le vocabulaire adapté à l’action que vous voulez maîtriser. Une fois que vous avez utilisé ce vocabulaire, conservez toujours le même ! Cela donnera un repère à votre animal qui reconnaîtra tout de suite l’ordre donné.

Le système de récompenses

Au début, j’offrais des récompenses à mes chats quand ils avaient respecté un ordre. J’ai commencé par donner systématiquement une gourmandise (une petite croquette, un morceau de poulet…) à mes chats sur les premiers bons ordres respectés, puis j’ai espacé les gourmandises, jusqu’à ne plus en donner.
Le temps d’apprentissage va être différent pour chaque chat. Si mon Bizu à été très rapidement à l’écoute, Jiminy est un peu plus fougueux et encore aujourd’hui (10 mois à ce jour) il n’écoute pas certains ordres, ou préfère les ignorer 🙂

Votre chat va chercher à vous défier

Dans sa période d’ado, Bizu avait très bien enregistré les ordres, mais passait son temps à les ignorer, et même à « râler ». Une fois qu’on lui donnait l’ordre, il miaulait, s’exécutait, puis roucoulait pour faire part de son mécontentement. Ca lui est majoritairement passé, même si parfois il reste un peu rebelle (il reste un chat, pas un chien !).

Eviter les engueulades à répétition

Le danger, c’est de trop engueuler son animal. Ca ne sert à rien d’autre que de le stresser. S’il fait une bêtise, une petite tape sur le nez au niveau de l’endroit ou il a fait la bêtise, un « NON » bien ferme (ou le mot que vous aurez choisi), et c’est tout ! Pas besoin de lui hurler dessus pendant 5 minutes… même s’il recommence. Il ne faut pas engendrer une source de stress pour votre animal, ce qui pourrait à terme provoquer des troubles du comportement ou des maladies liées au stress.

Le cas particulier des besoins en dehors de la litière

S’il est encore jeune, il va sans doute avoir quelques accidents de litière… ça n’est pas forcément un problème de comportement, mais il ne faut pas pour autant être trop sévère pour éviter le stress et les autres accidents.
Quand vous constatez un pipi en dehors de la litière, amenez votre chat sur le « lieu du crime », une petite tape sur le nez en disant « NON », et ensuite conduisez-le dans la litière. Quand vous le prenez en train de faire dans la litière, félicitez-le avec une caresse et une petite gourmandise.

    • Bizu est craintif et je le fais depuis 4 ans jamais eu de problèmes, il a compris quand j’approche le doigt qu’il a fait qqch de pas bien. Pour Jiminy même chose depuis 10 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *