Pourquoi faire stériliser son chat ?

Il n’est pas rare qu’une discussion avec un collègue ou un ami tourne au débat lorsque l’on aborde la question de la stérilisation des chats. Si certains propriétaires de matou la considèrent comme indispensable, pour d’autres, l’antropomorphisme prend à tort le dessus sur une décision pourtant très importante. Explications.

Chat d’appartement, chat d’extérieur, même combat

Que votre chat sorte ou pas, il est primordial de le faire stériliser. Cette opération est la seule vraie manière efficace de lutter contre les portées de chatons non désirées, et d’éviter à ces derniers une vie triste d’abandon ou l’euthanasie. Il existe déjà beaucoup de chats malheureux à la rue, alors pourquoi participer à cette prolifération ?

Pourquoi faire stériliser son chat ?Mon chat Bizu quelques minutes après son retour suite à l’opération, en recherche de réconfort.

En quoi consiste l’opération ?

Pour les mâles, l’opération est légère et très rapide. Sous anésthésie, la castration est le retrait des testicules par une légère incision. En quelques heures, le chat est remis de son opération.

Pour les femelles, l’opération est un peu plus lourde. Il s’agit d’une ovariectomie (retrait des ovaires). Elle est réalisée sous anesthésie également et demande 2 à 3 jours de récupération pour la chatte. Elle coûte généralement plus cher que la castration pour les mâles.

La stérilisation et l’espérance de vie

L’opération permet de voir l’espérance de vie du chat doublée. Elle réduit notamment plusieurs risques d’infections et de tumeurs chez la chatte, et de manière générale réduit les risques de contracter les maladies sexuellement transmissibles du chat (sida du chat, leucose…).
Un chat stérilisé est d’ailleurs plus doux, plus affectueux et plus calme, les femelles ne seront plus sous l’emprise de chaleurs et exit les envies de marquage urinaires pour cause de modification hormonale. Ainsi, votre compagnon de vie sera plus sociable et plus apte à vivre avec vous et votre famille. Il sera également moins sujet aux fugues ce qui vous évitera également un facteur stress. Un mâle en chaleur est capable de parcourir plusieurs kilomètres à la recherche d’une femelle, ce qui induit un risque d’accident forcément important. Et sur son chemin, le chat en chaleur qui se bat ou qui a un comportement destructeur peut également être la malheureuse victime d’hommes n’appréciant pas leur présence…

La stérilisation et le surpoids

Il s’agit là d’un revers de médaille. Un chat stérilisé aura tendance à s’encroûter et à faire moins d’exercice, donc à prendre du poids. Les mâles par ailleurs, peuvent souvent être victimes de calculs urinaires (struvites) qui leur provoquent des cystites et demandent beaucoup de soins vétérinaires avant de subir une alimentation spécifique (je vous en parlerai plus précisement dans un prochain article).
Ainsi, il est primordial de placer certains chats térilisés sous croquettes allégées de qualité et avec de l’eau fraîche à volonté afin de lui éviter l’obésité et les graves conséquences que cela implique sur la santé de votre poilu. Bien évidemment, il s’agit là d’une généralité et il est primordial de surveiller l’après-stérilisation de votre chat avec votre vétérinaire !

Quand faire stériliser son chat ?

Il n’est pas rare que certains élevages de chats pratiquent la stérélisation précoce. Il n’existe pas de limite d’âge, toutefois il est préférable de pratiquer l’opération au moment de la période de puberté du chat vers 6 à 7 mois.
Le chat devra être au calme et à jeun avant l’opération. Prévoyez également de rester avec lui après l’avoir récupéré chez le vétérinaire, sous l’effet de l’anesthésie, il aura sûrement besoin de votre aide pour se concocter un nid douillet et récupérer de son opération.

  1. Très bon article ! D’autant plus qu’il est utile de rappeler la nécessité de faire stériliser son chat, il y a trop d’abandons… Comme le dit mon chat, « faire steriliser son chat, c’est sauver des vies ! » Merci pour ce partage !
    Par contre, un bémol sur le type d’alimentation qui dépend vraiment des chats, les croquettes allégées n’étant pas forcément nécessaires. Ces croquettes sont à prendre sur coneil du vétérinaire, si le chat à tendance à prendre de l’embonpoint, ce qui n’est vraiment pas le cas de tous les chats, surtout avec une alimentaiton de qualité donnée correctement. Comme chez les humains, certains chats grossissent plus que d’autres… c’est donc plutôt du cas par cas.

  2. Excellent article ! On ne rappellera jamais assez comme il est important de stériliser son chat…
    Par contre, les chats mâles n’ont pas de chaleur, ils sont attirés par celles des femelles (et font tout ce que tu as décrits, prêt à parcourir plusieurs kilomètres en se castagnant avec tous les autres matous du quartier…)
    Et pour les calculs, ça arrive également à des chats non castrés (même si la castration est un facteur supplémentaire de risque), surtout si les chats en question mangent du Friskies -_-
    Et rappelons à toutes fins utiles que 50 000 chiens et chats sont euthanasiés chaque année et que nous, Français, nous sommes champions en Europe sur l’euthanasie, j’ai honte …

    • Oui tu as raison la manière dont j’ai tourné ma phrase peut porter effectivement à confusion, je vais nuancer, merci à toi. Moi aussi j’ai honte, surtout des gens qui ne prennent pas leurs responsabilités…

  3. Très bon article pour expliquer ce qu’est la stérilisation et faire comprendre aux gens que ce n’est pas « contre nature » !!! Loin de là.

    Effectivement, penser autrement c’est faire de anthropomorphisme de base. Inutile et stupide.

    Par contre, nous au sein de notre association nous travaillons avec des supers vétos, hyper qualifiés, qui peuvent stériliser nos chatons dès 3 mois.

    Sans risques et sans complications.
    D’ailleurs même nos minettes s’en remettent en général en 24H max.

    Mais bravo pour l’article. Pour faire bouger les lignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *